Blog

S'inscrire dans une démarche qualité, se focaliser sur la satisfaction de nos stagiaires

Notre souhait, la satisfaction des personnes accompagnées 

Bilan 2017 - Career Consulting - Prestation "Bilan de compétences" - Marseille - Aix en Provence

  • En fin de formation, un questionnaire d'évaluation de satisfaction est remis aux bénéficiaires et 95 % ont déclarés être satisfaits par la prestation qu'ils ont suivie.

Cela concerne : 

  • La personnalisation et l'utilité de leur bilan de compétences
  • La qualité de l'accompagnement de la consultante
  • Les scénarios retenus à l'issue du bilan, pour le bilan de compétences
  • Le fait que les personnes reprennent confiance en elles, grâce à l'accompagnement

Concernant les points positifs ressortant de ces enquêtes, on note l'accueil, la disponibilité, la rigueur, la positivité, le professionnalisme et et l'implication de la conseillère, la planification de la prestation, la pertinence des conseils qui ont été apportés, et la clarté des supports pédagogiques. 

  • Six mois après la fin du bilan de compétences, la conseillère Bilan propose un rendez-vous au bénéficiaire au bilan afin de faire le point sur la mise en oeuvre du plan d'action et aider le bénéficiaire à résoudre d'éventuelles difficultés.

En Juin 2017, une enquête a été menée auprès des 73 personnes ayant suivi un bilan au sein du cabinet en 2016, à Marseille et Aix en Provence. Il ressort de cette étude que, sur les 73 bilans finis : 

  • 20 stagiaires ont confirmé leur projet de se reconvertir à l'issue du bilan de compétences (27 %),
  • 6 veulent valider leurs acquis (8 %),
  • 4 sont dans un processus de création d'entreprise (5%) 
  • 6 % souhaitent passer un concours,
  • 13,7% ont pris conscience que leur poste leur convient au regard de l'étude du marché socioéconomique, et,
  • 9% ont pour projet d'évoluer en interne.

Sur les 73 personnes, seules trois personnes n'ont pas mis leur projet en place (4%), 50 l'ont mis en oeuvre (68,5%) et 5 sont en attente du financement de leur formation par leur OPACIF (6,8%). 11 ont reporté la mise en oeuvre de leur projet pour des raisons personnelles (15%)